03/01/2010

Le bouleau survivant

Lorsque j'ai achete la maison ou je vis, cinq bouleaux d'ages differents vivaient dans le jardin. Quatre etaient tres mal places, soit proches de la maison voisine, soit au pied d'un mur. Les deux plus ages avaient deja ete etetes, tres grossierement, et abimes par des coupes successives. J'ai alors decide d'abattre quatre des cinq bouleaux et de replanter d'autres arbres, a plus grande distance des voisins. Le premier hiver, ils furent donc abattus sans dommage pour le reste de la vegetation.

Le plus jeune, le survivant, grandissait fierement, bien droit et paraissait en tres bonne sante. Il beneficiait d'un bon ensoleillement. Il montra une belle croissance durant les deux etes suivants. A la fin du second ete, je suis alle le voir et j'ai clairement ressenti un malaise. Sans pouvoir l'expliquer, j'ai senti que je n'etais pas le bienvenu. Il me demandait, sans prononcer le moindre mot, de partir, et ce tres vite. Il refusait que je l'approche. Je me suis senti mal a l'aise, ne parvenant pas a exprimer les sensations que j'avais ressenties. J'etais surpris de l'attitude du bouleau, arbre que pourtant j'apprecie.

L'ete fit place a l'automne et, alors que je me trouvais a l'etranger, une zone de tempete toucha la Belgique. Le vent se fit plus fort, sans pour autant etre excessif. Le bouleau, emporte par le vent, a ete deracine et est tombe sur la route en contrebas. Les pompiers sont venus le couper, si bien que lorsque je suis revenu en Belgique le lendemain, il ne restait plus qu'une souche. Curieusement, tous les autres arbres du voisinage n'ont pas soufferts et aucune branche n'a meme ete arachee.

Mon impression est que ce bouleau survivant a ete comme choque d'avoir vu partir ses congeneres et, en quelque sorte, a souhaite mettre fin a ses jours a la premiere occasion naturelle. Malgre que la souche soit toujours en place, aucune pousse ne s'est manifestee depuis...

10:17 Écrit par Daniel Van assche dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

jhc

Écrit par : 331kl | 28/05/2010

Les commentaires sont fermés.